You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

VIVA et l'accessibilité

Le rêve reste un rêve seulement s’il n’est pas accessible, mais la tentative de le réaliser peut devenir un objectif. En ce sens, le sport sert de métaphore importante. Nous souhaitons tous peut-être devenir champions, ne serait-ce qu’une fois dans notre vie. Difficilement tout skieur, par exemple, deviendra champion en descente libre; en effet, les disciplines sportives se sont diversifiées en découvrant que les nombreuses capacités des athlètes correspondaient à des objectifs différents.

VIVA rend visible ce qui était pourtant évident: nous pouvons tous être champions au moins une fois, moyennant quelques règles. La plus importante est liée à l’apprentissage: une destination reste une destination parce qu’il y a un parcours. Mais parcours veut aussi dire étape à franchir. Et si nous apprenons tous, nous pouvons y arriver et devenir champions en nous mesurant avec nos pairs.

L’accessibilité comprend ainsi tout ce qui permet d’arriver. La nature doit être accessible à tous, bien que de manière différente. VIVA fournit les informations nécessaires pour que chacun puisse décider et atteindre son propre objectif de façon autonome.

L’accessibilité est un paradigme de la fruition. Et VIVA en est l’instrument de par sa participation active.

Notre voyage est fondé sur l’expérience, à condition de la vivre. L’imagination est un moteur puissant. Rappelons les grands voyageurs du XIXème siècle, comme Charles Darwin, et le récit de leurs aventures de voyage. Sans l’imagination nous n’aurions jamais été sur la lune. Et nous n’aurions pas escaladé les montagnes. L’inconnu suscite crainte et fascination. Mais c’est l’imagination qui pousse à délimiter le parcours à suivre.

VIVA respecte le rêve et la découverte de chacun. L’émotion reste telle parce qu’elle est individuelle, mais si elle est partagée, elle est enrichie de l’émotion d’autrui.



Comment VIVA a interprété le thème de l’accessibilité
Les éléments physiques, tels que l’orographie du territoire et la localisation des sites en haute altitude, limitent l’utilisation aux personnes à mobilité réduite. VIVA a donc choisi d’assurer « l’accessibilité aux renseignements », c’est-à-dire de fournir à tous (jeunes, adultes, personnes âgées ou à mobilité réduite) toutes les informations nécessaires sur les sites afin de rendre le visiteur complètement autonome quant au choix de la destination et du type de visite à entreprendre selon ses propres capacités.

Avec l’aide du Service des Personnes à mobilité réduite de l’Assessorat Régional de la Santé, une « Codification de l’accessibilité » a ainsi été définie, constituée de 11 indicateurs dont les valeurs varient entre 0 et 3. Les indicateurs sont les suivants:
1. Informations pour rejoindre le site
2. Accessibilité simplifiée et facilitée depuis les routes principales
3. Parkings réservés aux handicapés (minimum 1 place pour 50 places ou fraction de 50)
4. Présence de toilettes accessibles
5. Panneaux avec indications des parcours (types, environnements…)
6. Pentes maximales à 8% (maximum conseillé 5%)
7. Indications sur la largeur du parcours (min. 90 cm, préférablement 150 cm)
8. Fond de route praticable par les engins à roue (surface non glissante)
9. Présence de zones de halte et d’aires pour l’inversion de marche pour les longs parcours (tous les 10 m environ)
10. Mise en sécurité du parcours
11. Entretien périodique du parcours

Ces critères ont été appliqués à la trentaine de sites qui constituent le réseau de l’offre touristique naturelle régionale.