You need Flash player 8+ and JavaScript enabled to view this video.

VIVA, une opportunité
pour le tourisme durable

La Région autonome Vallée d’Aoste a lancé un projet cofinancé par l’Union européenne et l’Italie, dans le cadre du Programme opérationnel Compétitivité régionale 2007/2013, dont la finalité est d’encourager le tourisme responsable dans les sites naturalistes présentant un intérêt particulier.
Ainsi est né"VIVA, Valle d'Aosta unica per natura", un projet complexe qui veut représenter une nouvelle manière de protéger l’environnement naturel, stimuler l’ouverture au tourisme naturel guidé et conscient et offrir une opportunité de développement socio-économique pour les communautés locales.

Les motivations du projet
Un patrimoine naturel d’une rare beauté, préservé dans des espaces créés à cet effet, dont les sites du réseau écologique européen Natura 2000 et les jardins botaniques alpins. A l’exception du Parc national du Grand-Paradis, bien peu de gens connaissent ces sites et les raisons pour lesquelles ils ont été institués.

Les objectifs
Surmonter l’actuelle fragmentation et créer une forte image unifiée du produit nature valdôtain; développer des synergies avec d’autres secteurs tels que l’agriculture et la culture; mais surtout, promouvoir l’ouverture au tourisme basé sur des principes d’éco-durabilité, dans le respect des exigences requises pour la protection des espaces.

Les actions
VIVA se développe sur trois ans, de 2011 à 2013. Parmi les différentes actions prévues, on signale les suivantes:
- construction du « Système Vallée d’Aoste Nature »: synergies avec les opérateurs et le territoire; « offres touristiques » intégrées selon la demande; interventions directes sur la mise en place des parcours de visite;
- promotion du « Système Vallée d’Aoste Nature »;
- création de “l’Observatoire de la Biodiversité”: mise à jour des connaissances du domaine naturel; création de banques de données; partage des informations et des données;
- information et sensibilisation à travers les écoles, les opérateurs professionnels et les touristes.